Retour à Protestantisme et société

Retour à l'accueil

Quelques arguments supplémentaires pour se mêler de ce qui nous concerne

La noblesse du politique au service de la paix par le théologien réformé Michel BERTRAND, président de l’Eglise réformée de France de 1992 à 2001.

« Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu » ou sept thèses pour une théologie du politique, par le théologien Jean François COLLANGE, président du Directoire de l’Eglise de la Confession d’Augsbourg d’Alsace et de Lorraine (ECAAL)

Foi chrétienne et politique : La pensée de Jacques ELLUL.

La cité à reconstruire ... L’analyse de Pierre-Olivier MONTEIL
« Chacun le constate et le déplore : aujourd'hui, la cité est en miettes ; la mise en oeuvre et le projet même du « bien commun » sont en crise suscitant d'abondantes analyses, réservées souvent à l’usage des « spécialistes ».. A titre de simple repérage provisoire dans la tempête, je me propose ici d'effectuer, (…) un rapide survol des approches protestantes du politique (…) pour en suggérer une vue d’ensemble, organisée à partir des enjeux contemporains auxquels ils sont susceptibles de répondre. »

Prosaïque politique : La proposition du sociologue Frédéric DE CONINCK : « Dès lors, le rôle du chrétien me paraît être double : essayer, là où il est, de développer le plus possible une logique de service, bien qu'avec des compromissions inévitables, mais aussi choisir ses lieux d'investissement suivant les pratiques qu'il veut développer… »